Skip to content
April 19, 2012 / edwardonbebop

L’effet des pilules: 10 jours plus tard

A partir de quand les pilules font-elles effet ?

J’ai commencé à prendre mes antidépresseurs un mardi, sans effets notables pendant plusieurs jours. Ce n’est que le samedi suivant (ou peut-être était-ce le dimanche ?) que j’en ai ressenti les effets.

La première sensation que j’ai ressentie est l’euphorie. Je regardais des épisodes de “How I Met Your Mother” et j’ai trouvé la série plus drôle qu’à l’accoutumée. Très drôle même.

Depuis, je me sens détaché de tout. C’est le but en fait d’après ce que m’a dit mon médecin. Se détacher du côté émotionnel pour être en meilleure position afin d’aborder les problèmes.

Je pense pouvoir dire que cela fonctionne. Oui, mais ! Il y a toujours un “mais”.

Un sentiment qui disparaît ou qui apparaît, dois-je l’attribuer à la chimie ou au fruit de ma réflexion ?

De plus je me fais peur. Je suis tellement détaché que j’arrive à avoir des pensées fortes, à les exprimer sans détours. J’ai parfois l’impression d’être froid et calculateur. Je me fais parfois vraiment peur. Je n’aime pas trop ce côté de moi.

Admettons que cela soit positif pour le moment. Je me détache de mon côté émotionnel, je réfléchis, j’avance. Que ce passera-t’il quand j’arrêterai les pilules ?

Mon médecin me dit qu’il n’y aura pas d’effet de rebond. D’accord. Mais mes émotions vont “revenir” ! Dans quel état vais-je me retrouver quand je vais à nouveau carburer aux émotions (ce que je fais en temps normal) ?

“Moi”, c’est mon intellect plus mes émotions (plus le reste). Est-ce que mon “moi” va être heureux de la situation dans laquelle il se trouve ?

J’ai envie de récupérer mon côté Hyde et de mon côté Jekyll ! Je veux que mon côté Bruce Banner fusionne à nouveau avec mon côté Hulk.

Pour cela, il faut que j’attende que les choses reviennent “sur les rails”. Un terme un peu vague finalement qui peut vouloir dire pas grand-chose ou au contraire beaucoup.

Depuis que les antidépresseurs ont commencé à faire effet, la sensation de détachement n’a fait que s’accentuer (à un rythme assez lent malgré tout). Je me demande où cela va me mener, je ne suis pas rassuré. Paradoxalement, je me sens suffisamment détaché pour affronter tous les problèmes qui surviendront quand ils arriveront.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: