Skip to content
November 15, 2012 / edwardonbebop

Une photo ?

The same in English

Tu arrives dans la pièce embrassant la petite assemblée du regard. Tu choisis ta place sans trop hésiter. Assise à côté de moi, seule une chaise vide nous sépare.

Il semblerait que tu te laisses facilement distraire par ton téléphone. Moi qui croyais le regarder trop souvent, tu me prouves qu’il existe pire que moi. Je ne juge pas, cela me fait plutôt sourire à vrai dire.

Après presque une heure concentrée sur l’écran devant nous, tu changes de position et décides soudainement de te tourner un peu plus dans ma direction. Pas de raison apparente pour justifier ce changement. Inconfort ?

Je souris intérieurement. Peut-être que j’imagine des choses ? Ce n’est pas grave.

Toutefois il semblerait que ta nouvelle position ne te convienne pas complètement. Tu ne tiens pas vraiment en place. Toujours le téléphone à la main, tu ramènes tes jambes un peu plus contre toi tout en changeant ton orientation. Encore un peu plus dans ma direction. Pourquoi pas ?

Je me sens observé. Ça me paraît presque trop évident. Personne devant nous, personne entre nous. Non, si tu as choisis cette position pour regarder quelqu’un, il n’y a que moi dans ton champ de vision. À moins que les fantômes n’existent et que tu sois la seule à voir celui qui aurait pris place entre nous ? Encore que celui-ci sentirait ton regard le transpercer littéralement.

La nervosité pourrait expliquer pourquoi tu ne cesses de bouger. Mais est-ce qu’il est vraiment plus confortable de te mettre en cocon, les jambes repliées contre toi, les pieds posés sur l’assise de la chaise ? Je ne suis pas sûr. Qu’es-tu en train d’essayer de faire au juste ? Attirer l’attention sur toi ? Étirer les muscles de tes jambes ?

Maintenant tu es carrément assise de côté sur ta chaise. Tu continues de tapoter sur ton téléphone. J’ai l’impression de sentir un regard sur moi. Je n’y prête pas attention. Après quelques secondes tu reprends ta position initiale. Décidément tu ne tiens pas en place !

Du coup je me demande, est-ce que quelqu’un viendrait de prendre une photo de moi à l’instant ?

Je ne sais pas, je ne cherche pas à savoir. La situation m’a amusé, m’a fait sourire.

Je prends cet instant pour ce qu’il est, éphémère, ambigu, plaisant. Et oui, parfois je suis un être un peu vain. Personne n’est parfait.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: